Israël

ISRAËL ‘99



Eilat*

Une fois passee la frontiere depuis Aqaba nous arrivons sans encombre a Eilat, la station balneaire israelienne.
La petite ville cotiere ne parait pas des plus attirantes, et je suppose que c'est assez similaire a Aqaba - donc jouable pour 2 ou 3 jours au bord de la mer, mais apres... (n'en deplaise au israeliens). Nous prenons donc un bus, direct pour Tel Aviv, en passant par le fameux Desert du Neguev.

Désert du Néguev

Le desert du Neguev est un desert de pierre, avec bien peu de charme en comparaison des magnifiques etendues de sable et de rocailles jordaniennes. Je suis vraiment decu... Mais je crois que ceux qui m'avaient parlé d'Israel etaient tout simplement des convaincus pour qui Israel est et sera toujours la plus Terre au Monde. Je ne regrette donc pas d'avoir opté pour traverser le Neguev en une traite, et d'arriver directement a Tel Aviv.

Tel Aviv

L'arrivee à Tel Aviv est etrange. Je ne sais pas du tout a quoi m'attendre. A cette epoque la je ne sais pas du tout que Tel Aviv est l'un des spots mondial de la debauche de la jeunesse du monde. En totale opposition avec Jerusalem - qui ne se trouve qu'a une cinquantaine de kilometres. Descendant du bus on loue une voiture. Le soir arrive vite et nous cherchons de quoi dormir quelque part dans la ville, pas loin des plages. 
Mais la c'est assez difficile de trouver des endroits calmes, sans club de nuit au-dessus ou au-dessous, ou encore tout simplement un endroit correct et pas trop sale pour dormir. Apres quelques tentatives, on decide de mettre le cap sur Saint Jean d'Acre directement, sans attendre le lendemain. Il est tard, plus de 21h, et il y a une bonne heure et demi de route...

Saint-Jean d’Acre**

Nous arrivons donc a St-Jean-d'Acre, le soir, il est 23h. Tout est fermé ou presque, une dame d'un age mur nous renseigne et nous indique l'hotel que l'on cherche. Tres serviable. Arrivé a l'hotel on a de la chance, car il reste 1 place, et surtout, c'est encore ouvert. Les gens sont tres accueillants. 
Le lendemain, a force de parler avec les gens, on en apprend tout simplement plus sur Israel, son peuple et son histoire. Maintenant, nous disent-ils, on recoit des roquettes qui tombent dans la ville. Alors qu'il n'y a encore pas si longtemps, les arabes et les juifs vivaient tous ensemble, en paix. Aujourd'hui, les peuples sont separes. Les arabes sont d'un coté, les juifs de l'autre. Parfois dans des quartiers distincts, parfois c'est la rue d'en face. 
Dommage que les Hommes n'arrivent pas a vivre ensemble plus longtemps que cela.

Bref, aujourd'hui on continue la visite de la ville, assez agreable au demeurant, on se promene le long de la mer, visitons un caravanserai magnifique, ou y boit un jus d'orange pressé simplement des plus fabuleux.
L'endroit a vraiment quelque chose. Et puis nous finissons cette magnifique journee par la visite des 
sous-bassement de la ville, la ou l'on trouve les reservoirs d'eau - la richesse de la ville ancienne.

Tibériade**

La region du Golan. Je ne sais pas ce qui m'a pris a l'epoque, mais cette region du Golan m'attirait. C'etait peut-etre simplement parce qu'on en parlait souvent, sauf que je ne savais pas vraiment pourquoi on en parlait. 
Alors on est parti y faire un tour, pour voir. En fait le Golan est connu pour son eau, et c'est aussi pour cela que c'est une region en guerre, convoitee. Nous n'y avons pas trouvé grand chose somme toute, a part quelques verts paysages, mais quand on est francais des vertes prairies ou colines bien irriguees on en voit en veux-tu-en-voila. 
Donc apres quelques heures de routes, et apres avoir traversé des villages anciens dans lesquels on croirait que le temps s'est arreté il y a mille an (et qu'il n'a pas repris) et que meme les jeunes enfants semblent avoir peur des inconnus sans bigoudis, nous arrivons, en fin de journee, aux abords du lac Tiberiade. - Pas tres accueillants ces villages israeliens traditionnels -.
Un lac au nom plus qu'evocateur, un lac sacré. Je ne peux m'empecher d'y aller en courant pour ma baigner dans cette eau presque mythologique. Stephane me rejoint dans l'eau ; sauf que le lac a du perdre de sa superbe, et il faut courir bien loin pour pouvoir avoir un metre de fond. On se baigne donc a genou dans l'eau, pour au moins avoir l'impression de se baigner. Mais bon, malgré tout terminer la journee comme cela en voyant le jour s'enfuir depuis le lac mythique, c'est quand meme un moment d'exception.

Bref, avoir trempé nos fesses blanches dans ce lac chargé d'histoire, nous reprenons notre route, et décidons d'aller passer la nuit au sud de Tel Aviv, la ou nous trouvons un hotel a prix raisonnable sur le guide. En passant a proximité de Nazaret, on decide d'aller y jeter un oeil, mais il fait deja nuit et tout parait endormi ; alors nous ne nous attardons pas et continuons notre route sans presque nous arreter (maudite jeunesse). 

Arrivé au dit hotel, apres 2 petites heures de route, nous nous rendons compte que celui est un peu elevé pour nos (tout) petits budgets. - Malheur, nous aurions du rester la -. 
Nous decidons donc de tenter notre chance, meme s'il est pres de 22h30. Apres tout, Jerusalem n'est qu'a une demi-heure d'ici. Et puis une ville comme celle-ci, "il doit y avoir des trucs partout" ! 
Eh bien detrompez-vous, Jersulam est l'antithese de Tel Aviv. Une ville tres traditionnelle posee a coté d'une ville de debauche. Rien a voir. Seulement arrivé la-bas, la plupart des hotels bons-marches sont fermes, et seuls les 3* sont encore ouverts. Il est 23h. 
Devant l'incapacite de se loger a moindre cout, on finit par reprendre la route, comme des malheureux, en quete de quelque chose pour la nuit. 
M'en passe meme l'envie de souhaiter a Stephane son annivesraire - on est le 15 septembre - tellement le fin de la journee est minable, alors que je me le reservais pour le lui souhaiter a Jerusalem. Donc finalement je n'ose meme pas le lui souhaiter lorsque, au bord de la route, on finira par dormir sur une aire de repos, lui dans la voiture, moi dehors. Triste fin.

Jérusalem*** 

Je souhaite a quiconque de venir une fois au moins a Jerusalem.

A la croisee des chemins entre catholicisme, musulanisme, judaisme et berceau des religions, venez decouvrir cette cité antique incroyable et subjuguante.

© Ivando 2015