Philippines

PHILIPPINES ’06  

Angeles - Manille - Boracay - Cebu - Bohol

Manille*

 

Arrivé avec le typhon, j'abandonnerai mon idee de passer quelques jours dans les montagnes du nord. 
Manille est une ville dont il vaut mieux eviter le passage, meme en avion. Il n'y a absolument rien a voir, la ville n'est pas non plus agreable, et a part quelques photos, je ne peux pas dire ce qu'il peut y avoir de particulier ici, ou qui meriterait simplement le deplacement. 
Cot transport c'est horrible, bien pire qu'a Paris ou meme a Bangkok, il m'a fallu 3 heures pour sortir en bus de la ville depuis l'aeroport, un soir apres 20h ! 
Donc comme c'est indiqué dans les guides, preferer 
Cebu comme plateforme. Car meme s'il n'y a rien a voir non plus, c'est plus calme et plus petit, et on peut passer la nuit au bord de la plage non loin de l'aeroport, a Lupa Lupa

Angeles 

Une ville affreuse blindee d'anciens GIs de la guerre du Vietnam qui viennent passer du bon temps avec une (ou plusieurs) putes. Ici les putes sont a tous les prix, comme les hotels. 
Devant passer une nuit ici en attendant mon avion, et les hotels a prix raisonnables etant tous complets, je finirai dans un trou - ca faisait longtemps que ca m'etait pas arrivé. Il y avait quand meme des draps assez propres, mais la gueule de la salle de bain m'enlevera toute motivation pour prendre une douche la matin. Le pire c'etait les cafards qui la frequentaient la nuit, etant malade, j'ai du cohabiter avec eux et supporter leur presence a plusieurs reprises. 

Boracay**

LA station balneaire des Philippines, un peu trop infestee de coreens qui ne savent pas nager, mais a part ca c'est quand meme pas mal ;) 
Tres belle plage, du beau sable blanc et fin - surtout au bout de la plage, coté ouest, la ou les hotels sont chers mais ou c'est bien plus tranquille. 
Y a quand meme pas grand chose a faire alentour cependant, balades en bateau nulles, tours en voilier et location de velo hors de prix, mais on peut faire du kite de l'autre cote de l'ile, sur la plage nord, plus sale et beaucoup moins frequentee, mais bien ventee. 
Encore une fois, il ne faut pas hesiter a aller 
"se perdre" dans les petits villages et habitations rustiques de l'ile, c'est la que se trouvent les Philippines, aussi et surtout ! 
Sinon il y a bien pire comme endroit, et la plage comme l'eau y est vraiment tres belle et tres claire. 

 

Bantayan island

 

Mais que suis-je donc venu me perdre dans cette petite ile au nord de CEBU ISLAND ? Remarque, l'aller en bus local etait folklorique et plutot marrant, meme si pas franchement confortable. 
Santa Fe, bien paumé, le lendemain j'irai faire un tour du cote de Bantayan city, a velo, "la ville" comme ils disent, encore plus paumee... 
Mais que suis-je donc venu faire ici alors ? Peut-etre pour faire quelques belles photos, ou encore pour tomber par hasard sur une classe de petites filles, dans cette eglise, avec leur maitresse, qui me chanteront des chansons en dansant. 
Trop sympa ces enfants, et vraiment trop mignons, tellement heureux de venir boire un ice tea avec des chips pour les remercier et leur faire passer un bon moment. 
Oui, c'est ca les Philippines, il ne faut pas hesiter a aller se perdre dans les petites iles reculees, la meme ou ils ne voient pas souvent des touristes. C'est ca, c'est la et c'est comme ca que c'est bien les Philippines ! Et vraiment trop mignons leurs enfants. 

Je repense aussi a ces 2 petites filles qui m'accompagneront pour un repas pour mon premier soir a Alona Beach, a me poser plein de questions sur moi. Du genre "ou est ta femme ?, d'ou tu viens, ou tu vas", etc... De bonnes questions ma foi. Si je devais avoir 2 petites filles, je voudrais qu'elles soient comme elles. 

Alona beach* (Bohol — Tagbilaran)

C'est l'assaut a la descente du bateau, hordes de taxis, tricycles et demarcheurs d'hotels se jettent sur vous avec leurs panneaux publicitaires. 
Ils font payer cher les taxis, mais compter 1/2 heure pour rejoindre 
Alona Beach*
Plutot sympa, relax et bien moins touristique que Boracay, mais la plage est loin d'etre exceptionnelle. Les hotels sont chers - le double du prix - les plongees sympatiques sans etre non plus extraordinaires, honnetes, et tres peu cheres (20$ la plongee), il manque aussi de la visibilite. 
Les balades en bateau sont sympa, et aussi la visite des dauphins au petit matin, meme si la dizaine de bateaux viennent deranger tous les matins nos amis les dauphins, ce qui les oblige a plonger rapidement pour gagner un peu de paix et de tranquilite, on ne peut guere profiter de leur presence. 
Le snorkeling vaut la peine, on se retrouve vite avec plein de poissons autour de soi, si proches qu'ils pourraient presque te manger les deux mains avec leurs petits crocs. C'est que ca surprend quand ils te mordent la main a la place du morceau de pain. 

 

Ce soir je mange du Parrot fish, le poisson bleu (pas facile a manger, des arretes, mais plutot bon). 
Les filles sont vraiment tres belles ici, tres douces, tres calmes, paisibles et sereines, un sourire renversant. Les chieuses d'Europe devraient en prendre de la graine (...)

Leur langue, parlee avec douceur me donne envie de l'apprendre, c'est tres beau, tres doux a l'oreille, selon la personne. 
Ce voyage aux Philippines sera pour moi signe de renouveau. Je crois que, maintenant, je pourrai aimer a nouveau. 
Les Philippines sont un pays ou on peut reapprendre a vivre.

C'est ma derniere soiree au bord de la mer, je la passerai a regarder le ciel, a regarder les etoiles, j'aurai meme droit a de belles etoiles filantes. 
Le ciel, c'est si beau le ciel, on l'oublie tout simplement dans les villes et dans notre societe, pourtant le ciel nous rappelle combien ce monde peut etre beau, et combien il l'est ! 
C'est lui qui nous rappelle aussi qu'on fait partie de cet univers, sur notre toute petite planete, qu'on maltraite tant, et que ce monde n'est, a mon sens, que "Beaucoup de bruit pour rien".

Vous comprendrez que j'aime les Philippines. 
On peut y venir seul, avec des amis ou en couple, on y trouvera toujours que du bon.

© Ivando 2015