Malaisie

MALAISIE  

2006 : Kuala Lumpur - Penang - Langkawi  /  2014 : KL - Iles Perenthian

Kuala Lumpur

L'arrivee a l'aeroport est loin d'etre desagreable. Grand, aeré, moderne, calme, l'accueil y est paisible, sans cohue, sans empressement. 
Kuala Lumpur ne vaut reellement pas le detour (selon moi), on peut passer son chemin sans y mettre les pieds, on ne ratera rien (ou pas grand chose). 
Apres a savoir si KL est une meilleurs plateforme de transit que Singapour, l'hotel le moins cher a proximité de l'aeroport est a 60$. 
Le seul bon coté que j'ai pu y trouver, c'est le quartier chinois : a la tombee de la nuit celui-ci recouvre son masque d'odeurs avec son marché de nuit. 
J'y mangerai juste excellemment, avec la dose limite d'epice, mais vraiment limite... Mais ce poisson a la thai etait vraiment excellent !

Malacca (?)

A l’office du tourisme on me conseille d’aller à Malacca… au vu des photos dans les centres touristiques, je decide de pas y aller, ca a l'air trop nul !!

Je décide donc de prendre le bus vers le Nord, passer la nuit à Penang et rejoindre ensuite les Iles Langkawi.

Penang

Les bus sont tres confortables, larges et moelleux, on peut litteralement allonger les fauteuils. Ce qui fait que le voyage jusqu'a Penang se fera donc tres confortablement (apres avoir attendu pres d'1h30 le bus qui devait partir de suite...). 
Georgetown, mais qu'est-ce que je suis venu foutre ici, sur cette ile ?? 
Je decide illico de prendre un billet de ferry pour le lendemain a la 1ere heure. Rencontre avec un japonais et un ecossais.

Langkawi*

La traversee en bateau est un peu longue et surtout tres bruyante, dehors, a l'arriere du bateau, pres des moteurs. 
La pareil, arrivee pas trop enervee, prix corrects - je m'attendais a pire - mais les massages sont trop onereux en malaisie (ce qui est un gros point faible !). 
Les malaisiennes, sans etre vraiment jolies, ont leur charme.

Ce qui me surprend le plus dans ce pays, c'est le melange asiatico-musulman. Voir les femmes voilees et se baigner habillees, on s'y fait, meme si ca fait toujours un peu bizarre au debut, de se retrouver en maillot de bain face a des serveuses toutes habillees avec bras et cheveux recouverts. 
Comme dans tous les pays, les enfants jouent sur la plage avec les grands quand vient le soir.

Voile : s'il y a une chose qui peut vraiment motiver le deplacement ici, c'est bien le bateau de ce neo-zelandais qui a passé 30 ans a tourner autour du globe. Si on ne comprend pas bien ce qu'il dit - normal c'est un kiwi ;) - en revanche ses bateaux sont superbes, et le service a bord le meilleur que j'aie jamais eu ! La bouffe y est aussi succulente, et vous passerez une journee des plus relaxante et agreable (compter 60$ pour la journee). 
Alors il merite bien un coup de pub : Crystal Yacht Holidays ou info@crystalyacht.com

Par ailleurs, ce gars propose des croisieres jusqu'en Thailande (Pukhet) en passant par Koh Li Phi
Avis aux amateurs car une semaine de croisiere dans ce coin la me botterait bien…!



KL  2014 

De retour à Kuala Lumpur 8 ans plus tard. Les fabuleuses Tours Petronas** sont vraiment impressionantes (dommage qu’il n’y ait pas grand chose d’autre à  voir dans cette ville…).

Iles Perenthian*

Nous embarquons le lendemain pour Kota Bharu  (ville sans charme — et presqu’à éviter —, qui est l’un des moyens d’accéder aux îles Perenthian, mais pas le plus génial). Mouais, cela faisait des années que j’entendais parler de ces îles ; pas mal de fois où j’ai voulu y aller. Finalement je finis par prendre le temps, sur le chemin de Bali, à y aller jeter un oeil et passer un moment au bord de la mer et à plonger.

Il y a en fait deux îles principales avec un certain nombre de petites plages accessibles en bateau — le prix du bateau dépend de la distance de la plage où vous désirez vous rendre et du port de Kuala Besut.

Nous nous installons sur la plage Ouest de Kecil, la plage la plus proche. De là on peut prendre des bateaux taxis (assez chers) pour se rendre sur d’autres plages.

Que dire ? C’est relativement sympa, mais plus paumé que sympa. Je pense que nombre de routards ont fini ici dans les années 80-90 pour être tranquilles — et une alternative aux plages de Thaïlande.

Mais personnellement je trouve le site limité et sans le charme de la Thaïlande justement… (en plus on y mange pas si bien, et les plages ne sont pas non plus si exaltantes). Pas si moche mais je pars déçu.

© Ivando 2015